Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Note finale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Note finale   Sam 21 Nov - 20:50

NOTE



L’Homme aux Ailes de Corbeau : Dis-moi, Tisseur, quels sont ces rêves que tu tisses ?

Le Tisseur de Rêves : Je ne fais que tisser le fil onirique qui relie les cœurs. Je veux créer une toile infinie dans le Monde de nos Rêves, où milles et milles âmes pourront s’échouer à la recherche d’un refuge tant mérité, au-delà de l’espace et du temps, dans cette petite et confortable cachette insoupçonnée de leur cœur…et du mien.

L’Homme aux Ailes de Corbeau : Es-tu une étoile ? Un guide ? Un explorateur du cœur humain ? Brilles-tu pour apaiser autrui ?

Le Tisseur de Rêves : Si je pouvais briller comme l’étoile, je serais heureux de le faire. Parfois, j'imagine avoir des ailes, palpant presque l'invisible. J'imagine cette partie immatérielle de mon âme m'emportant loin vers le ciel, rasant les herbes hautes près de la ville, comme si je pouvais échapper à mon propre corps, avide de trouver une autre âme en liberté pour l'emmener avec moi, voler quelques instants dans le Monde des Rêves, ensemble… Voilà l'essence même du métier auquel j’aspire être lié.

L’Homme aux Oreilles de Chat : Je rêve de la même chose, parfois. Est-ce que je peux voler avec toi ?

Le Tisseur de Rêves : Ami rêveur, nous volerons dans le Monde Ephémère aussi loin que nos ailes oniriques nous le permettront. Au-delà des sombres nuages, je sais que nous attends l’aube enflammée de notre passion.

L’homme aux oreilles de Chat : Souvent, quand je parle de mes rêves, on se moque de moi. Parce que mes rêves…sont bien trop éloignés des leurs. Mais ce n’est pas grave. Je suis toujours éloigné de leur réalité. Toujours.

Le Tisseur de Rêves : Nous le sommes malheureusement, et il est difficile de vivre avec une sensation constante de manque et d'incompréhension, aspirant toujours à "autre chose", à ces rêves si inatteignables et pourtant si proches. Quelle folie et déraison de chérir si naïvement des rêves d'enfant ! Difficile de rester fidèle à soi-même et à ses rêves ! Difficile de croire en ces rêves, alors qu'au fond, contrairement aux vivants, les rêves ne trahissent pas.
Une Plume (avec une certaine hésitation) : Dis, est-ce que tu crois que le Monde des Rêves existe vraiment ?

Le Tisseur de Rêves : J'ai moi-même rencontré des personnes à la sensibilité si merveilleuse qu'elles étaient dignes de figurer dans nos livres, de merveilleux anonymes. Le jour où quelqu'un pleurera en même temps que tes personnages, haïra et aimera avec eux, alors tu pourras leur dire que tu avais raison, que le Monde des Rêves existe, et ils ne pourront plus nier. Un jour, l'incompréhension se changera en gratitude. Idéalement, en plaisir… Un jour, leurs rêves seront les nôtres, et ils prendront les armes aux côtés de nos compagnons oniriques. Ils combattront le même ennemi, souffriront milles batailles, et se réjouiront de leurs victoires. Ils pleureront nos morts, aimeront ceux qui vivent encore, craindront pour leur vie, chercheront une solution à tous leurs ennuis. Un jour, ils cesseront de n’être que des observateurs critiques, et deviendront eux-mêmes personnages de cette autre réalité, cette autre Tragédie : l’Homme...

Une Plume : Plein de gens aimeraient posséder d’aussi beaux rêves !

Le Tisseur de Rêves : Puissé-je avoir l'infini plaisir de les partager avec ceux qui, un jour, franchiront les frontières de l’imaginaire, et plongeront au cœur de la réalité onirique. Qui que vous soyez, voyageurs du Rêve, soyez les bienvenus dans le Monde des Rêves, là où se joueront éternellement les plus merveilleuses aventures…l’histoire de nos cœurs… Car ce monde est une fleur que nos rêves ont tissée. Il a besoin de vos larmes pour grandir, et de votre sourire pour éclore. Il n’est qu’une pensée furtive dans votre esprit, et pourtant votre cœur flirtera entre pétales et épines. Lorsqu’il sera fané, ses graines germeront dans votre âme, et y laisseront, peut-être, les sensations enchantées et la nostalgie d’une grande aventure. Votreaventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Note finale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande finale : Liverpool vs Milan AC
» Rice note les progrès "remarquables" réalisés par
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Les Bruins en finale
» Buts de la finale de LDC (Barça 3-1 MU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Premier - La légende des Terres Libres-
Sauter vers: