Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait chapitre 3 - "Présage"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Extrait chapitre 3 - "Présage"   Dim 29 Nov - 13:43

Jamais Ash ne leur avait paru si anxieux. Son regard était profondément meurtri, et fixait la nature avec un air de défi et de méfiance. Ses poings étaient serrés, et il se mordait fréquemment la lèvre inférieure, comme si quelque chose le rendait particulièrement nerveux. Sa main agrippait souvent le pommeau de son épée, mais se ravisait toujours, comme s’il pouvait sentir quelque chose au loin, un danger imminent, qui soudainement se serait dissipé…

Il avait le regard d’une bête traquée…un regard si effrayant, d’ailleurs, que la femme-chat en était bouleversée. Aldaron, lui, se contentait d’ouvrir la marche, à l’affût de la moindre menace, et ne se souciait guère de l’état de son compagnon.
Pourtant, Ash savait que l’elfe sylvain ne pouvait pas sentir le danger. Il n’entendait rien. Il ne voyait rien. Il ne comprenait pas le danger qui les menaçait à chaque instant, à chaque pas ! Il se laissait tromper par les illusions de Harkath avec tant d’aisance que cela le répugnait. Etait-il donc le seul à avoir pris conscience de la réalité ? Etait-il vraiment le seul à subir ce tourment infernal ? Ces…craquements sinistres qui retentissaient à chaque fois qu’ils passaient devant un arbre…ces bruits sourds, ces grognements lointains…ces cris brefs et soudains ! N’entendaient-ils pas ? Et ces yeux…ces yeux qui les fixaient ! Partout…tous rivés sur eux…ils les observaient, ils attendaient dans l’ombre, en croyant qu’ils ne les voyaient pas !

Mais il les voyait, lui, il les voyait !

Il voyait leurs silhouettes dans la brume, sombres, difformes, décharnées, horrifiantes ! Et ces arbres…ces arbres maudits dont les branches étaient griffes, et dont le tronc formait dans l’écorce un visage hideux et menaçant ! Cette fraîcheur qui émanait du lieu maudit…puis cette soudaine chaleur étouffante !

Combien de temps tiendrait-il encore ? Combien de temps pourrait-il encore marcher en se convaincant lâchement que tout ceci ne pouvait être qu’une illusion ? Tout ceci avait l’air tellement réel…trop réel…il fallait qu’il sache…il n’avait qu’à tirer son épée de son fourreau et frapper ces silhouettes…il serait fixé, ainsi…

Non, il ne devait pas ! Il n’était pas encore prêt pour utiliser Halden, pas dans son état. Toute cette ignoble conspiration n’était que le fruit de l’Esprit de la Colère qui souhaitait s’emparer de sa raison ! Il devait rester calme, et ignorer ces illusions…si illusions elles étaient…

Plus il marchait et plus son état empirait. Il tâchait d’ignorer ce qu’il voyait, conscient que ceci n’était que le fruit de son imagination. Toutefois, il ne pouvait rester sourd aux murmures de la forêt. Ces voix…elles le rendaient fou !

De la sueur commençait à perler son front, sueur qu’il épongeait aussitôt avec sa manche, soucieux que ses compagnons ne réalisent l’ampleur de son malaise. S’il avait pu, il se serait accroché à Sina et lui aurait demandé de lui parler, pour qu’il oublie ces voix, pour qu’il concentre son esprit sur une personne réelle, mais il savait que cela serait une preuve de faiblesse, et qu’il ne devait surtout pas les inquiéter. Aldaron ne lui accordait déjà que peu de confiance, et il devait garder à l’esprit qu’il n’était finalement pour eux qu’un demi-démon…un être rongé par les ténèbres qui pouvait à tout moment basculer dans une frénésie meurtrière…
S’il leur parlait de sa souffrance, jamais plus il ne pourrait se garantir leur confiance.
Il était maudit. Il le sentait. Au fond de lui, il sentait que l’Esprit de la Colère cherchait à faire de lui une nouvelle victime des ténèbres.

Plus il y pensait, et plus son angoisse s’intensifiait.

Pour se calmer, il pensa à Hana, la douce et belle Hana… Mais alors qu’il croyait que cette pensée le réconforterait, il ne put s’empêcher de tâter l’endroit où autrefois pendait à son cou son cher pendentif.

Il n’était plus là.
Sa main s’était refermée dans le vide…

Un violent sentiment de culpabilité et de tristesse l’envahit, et son esprit sombra soudain dans une vive mélancolie. Il ressentit une profonde douleur ancrée en lui alors qu’il se laissait dériver hors de la réalité. Il ne sentait plus la présence de ses deux compagnons. Il marchait dans le néant, aveugle, comme guidé par l’inhumaine voix qui lui hurlait sans cesse les mêmes mots. Son malaise était de plus en plus profond, mais il luttait intérieurement pour le combattre.

L’obscurité semblait avoir voilé jusqu’à sa vision. Il sentait son corps bouger, ses pieds foulant la terre, ses bras pendant le long de son corps, mais il ne voyait ni la forêt, ni ses compagnons.

Dans la pénombre de Harkath, les yeux du demi-démon scintillaient d’une lueur grenat…

_________________
~*~ Ce forum est protégé par :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Achetez le livre sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Extrait chapitre 3 - "Présage"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du "pétrole" au Mordor !
» [Préparation] Chapitre "Twin Demon".
» Chapitre 4 : "Mante Religieuse" - [CLOS]
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Troisième - La légende d'Edonis-
Sauter vers: