Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait chapitre 6 - "Hrosru le Destructeur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Extrait chapitre 6 - "Hrosru le Destructeur"   Dim 29 Nov - 13:51

- Tremblez, mortels ! Tonna une voix tonitruante.

Face à eux se tenait, ou plutôt flottait, un étrange petit être qui n’avait absolument rien d’humain…ni de rien qui leur était connu, à vrai dire.

L’être était de petite taille, vêtu d’un léger manteau de toile vert, portant de larges gants blancs et des poulaines brunes. De longues ailes grises telles celle d’une libellule tombaient dans son dos. Il semblait n’avoir aucun visage : juste un épais masque de bois où étaient peints d’immenses yeux ronds cerclés de rouge ainsi que de nombreux symboles colorés.

Le masque représentait des yeux, un large nez arrondi, une bouche immense d’où sortaient deux longs et fins crocs blancs à chaque extrémité et qui pointaient vers le haut, ainsi que deux petites cornes pointues.

Tout autour du masque, quelques plumes bleues, rouges et vertes paraissaient flotter dans l’air. Sa voix, quant à elle, semblait retenue par le masque, et résonnait étrangement, ce qui donnait à l’être un côté mystérieux et inquiétant.

- Que voulez-vous ?! S’écria Sina en brandissant son bâton de chaman vers l’être par simple réflexe défensif.

Il y eut un court instant de silence durant lequel l’étrange créature croisa les bras et défia la femme-chat du regard, puis Aldaron posa sa main sur le bâton de sa compagne et se plaça entre elle et son adversaire. Sina protesta, mais il la coupa et s’adressa directement à ce mystérieux personnage.

- Est-ce vous qui avez répondu à mon appel ? Questionna-t-il.

L’étrange être hocha gravement la tête, et pointa Aldaron du doigt.

- Le Grand Hrosru a en effet répondu à ton appel ! Mais Hrosru s’attendait quand même à mieux…

Sina poussa une sorte de miaulement agressif, foudroyant la créature du regard. Il s’attendait à…mieux ? Qu’est-ce qu’il insinuait par là, cet espèce de nabot ridicule ?!

- Est-ce que vous…heu…Hrosru…est un Esprit de la forêt ? Poursuivit Aldaron.

- Un grand et puissant Esprit Hrosru est en effet, mais de la forêt Hrosru n’est point !

- Nya, cela veut-il dire que vous pouvez nous sortir d’ici ?! S’exclama Sina, une lueur d’espoir dans les yeux.

- De…d’Issih ? Où est-ce ? Demanda l’Esprit.

- Hé bien…d’ici ! De là ! Tenta d’expliquer Sina.

- Issih de Lah ? Quel drôle de nom…c’est un ami à vous ?

- Mais non, de cet endroit ! Cria Sina qui commençait à s’impatienter.

Hrosru demeura silencieux. Visiblement, il n’avait pas comprit. Sina retint un hurlement de fureur, et fouetta l’air de sa queue pour refouler son impatience.
Aldaron fut pris d’une certaine envie de rire, ce qui l’apaisait un peu, en un sens, puis tâcha d’expliquer de nouveau à Hrosru ce qu’ils attendaient de lui :

- Nous souhaitons que Hrosru nous aide à sortir des ruines de Hradian, si cela lui plait…

- Ha ! Voilà qui est déjà plus clair ! Je me demandais comment diable vous auriez pu souhaiter sortir d’une personne, et comment d’ailleurs vous auriez fait pour y entrer…quoi qu’en y réfléchissant bien ces jolis murs touffus pourraient être de petits intestins…

Sina échangea un regard anxieux avec Aldaron. Tous deux pensaient exactement la même chose : cet Esprit était cinglé… Il n’y avait sans doute pas grand-chose à tirer de lui, à part les absurdités qu’il débitait…

Toutefois, sa présence leur serait peut-être utile, et, puisqu’ils étaient perdus, ils n’avaient rien à perdre en le questionnant un peu…sauf peut-être leur temps…

- Alors ? Reprit Aldaron qui attendait toujours une réponse de l’Esprit.

- Alors quoi ? Demanda Hrosru.

- Pouvez-nous nous guider hors de ces ruines ?

- Quoi, vous me demandez si je peux ?!

- C’est exactement ce qu’on vous demande, oui, répondit Sina.

- Vous me demandez ça à moi ? A Hrosru le Destructeur, le Magnifique, le Grand ?!

- Oui ! Rugit Sina qui commençait à perdre son sang froid.

- Il n’y a rien que Hrosru ne puisse faire ! Se vanta-t-il en effectuant quelques acrobaties tandis que son petit corps flottait toujours dans les airs.

- Hé bien tant mieux, puisque le Grand Hrosru est si fort, puisse-t-il daigner nous prouver cela en nous guidant hors de ce lieu maudit ! Grommela la femme-chat.

- Hrosru n’a rien à prouver à deux pathétiques mortels qui ne respectent pas sa grandeur, rétorqua-t-il sur un ton dédaigneux.

Sina crut qu’elle allait se jeter sur lui et le dépecer de ses griffes, mais Aldaron tenta de la calmer et se mit à rire nerveusement en affirmant à l’Esprit qu’ils le respectaient, et qu’ils mettaient leurs vies entre ses mains, et qu’ils le vénèreraient jusqu’à la fin des temps pourvu que dans son infinie bonté il daigne les mener hors de cet endroit.

- Très bien, où voulez-vous aller ? Questionna l’Esprit.

- Qu’importe, tant que l’on sort d’i…ahem, tant que l’on quitte ces ruines ! Répliqua aussitôt Sina.

- Dans ce cas vous n’avez qu’à suivre n’importe quel chemin, répondit-il le plus logiquement du monde.

- Mais c’est ce que l’on fait depuis des heures ! S’écria Sina.

- Nous souhaitons nous rendre à Brithan, le Grand Hrosru peut-il nous y mener ? Coupa Aldaron.

L’Esprit se mit à réfléchir tout haut, semblant se perdre en directions, puis finalement acquiesça, fit volte-face, et se mit à flotter droit devant lui sans rien dire. Machinalement, les deux compagnons suivirent, n’osant pas interrompre ce guide salvateur dans ses réflexions, de peur qu’il ne les perde encore plus, quoi que cela eût été difficile d’être plus perdu que perdu…

Finalement, au bout de longues et interminables minutes, Sina finit par briser ce silence angoissant :

- Combien de temps cela nous prendra-t-il pour arriver à Brithan ?

- Hrosru n’en a aucune idée, répondit l’Esprit.

- Nya ?! Comment ça ?! Mais vous nous conduisez là-bas, non ? Vous devriez savoir ! S’exclama-t-elle.

- Hrosru le Destructeur n’a jamais dit que ce chemin était celui de Brithan ! Renchérit-il.

- Quel chemin est-ce alors ?!

- Hrosru l’ignore…

- Vous l’ignorez ?!

- Oui…

- Mais à quoi cela sert-il que l’on vous suive si vous ignorez quel chemin prendre pour aller à Brithan ?

- Il est impossible que Hrosru se perde, alors ainsi Hrosru prend n’importe quelle direction !

Sina poussa un soupir de lassitude et se mordilla la main pour ne pas étriper cet insupportable petit être qui agissait de manière totalement insensée et semblait jouer avec leurs nerfs.

_________________
~*~ Ce forum est protégé par :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Achetez le livre sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Extrait chapitre 6 - "Hrosru le Destructeur"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Western Eye Chronicles" : chapitre premier (2)
» Chapitre 1 - "Voici mon histoire". (ROSA MENDES REACTION #4)
» "Banm yon sigarèt"
» Déclaration de la gouverneure générale "Michaëlle Jean"
» "SPLENDEURS D'AUTOMNE"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Troisième - La légende d'Edonis-
Sauter vers: