Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait chapitre 6 - "La bataille de la nuit éternelle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Extrait chapitre 6 - "La bataille de la nuit éternelle"   Dim 29 Nov - 14:35

Ils ne pouvaient qu’assister, impuissants, à un déchaînement de violence bestiale au-dessus d’eux, tremblant à chaque fois qu’un Dragon heurtait de plein fouet la protection sphérique. De l’autre côté, les Dragons du Feu semblaient avoir un net avantage depuis que l’Orkhan, immobilisé, cessait de les agacer avec des flèches. Ils avaient vite compris que chaque impact contre ce bouclier empêchait les archers de tirer, et les mages de se concentrer, et dès lors ils s’efforcèrent d’envoyer les Dragons de l’Air rebondir contre la paroi magique, prenant même goût à ce petit jeu sadique.

Ils avaient vite pris en main la situation en inondant le ciel de flammes ardentes, vomissant des flots de lave sur leurs ennemis, enfonçant leurs crocs dans leur cou démuni, brûlant leurs ailes, déchiquetant leurs torses, se repaissant de leur chair avant de jeter leurs cadavres mutilés contre le vaisseau.

Un tel déploiement de cruauté eut de quoi faire vomir plus d’un soldat. Cela rendit fou Irwyn qui, sous le poids de la colère, ne fit pas plus preuve de sagesse que de réflexion, et se jeta à corps perdu dans un combat qui aurait pu lui coûter la vie. Voyant les corps de ses frères s’écraser violemment sur le sol pour se changer aussitôt en pierre, le seigneur Dragon fut pris d’une folie meurtrière qui lui fit oublier les dangers de ces flammes qui lui brûlaient les écailles et, malgré sa chair brûlée et la douleur qui se propageait dans ses ailes déchirées, le Dragon continuait de frapper et de souffler de violentes bourrasques autour de lui, déstabilisant ses ennemis en plein vol. Il frappa et frappa encore de ses pattes massives, jusqu’à ce qu’un Dragon à la crinière de feu et aux larges cornes noires ne vienne lui griffer le museau jusqu’au sang.

Ce Dragon était différent des autres : son corps massif laissait apparaître des muscles saillants, et ses écailles luisaient d’obscurité et de flamme mêlés. Deux larges cornes enroulées se dressaient sur son front, et ses yeux semblaient n’être fait que de flammes dansantes. Ses ailes, tout comme sa queue pourvue de pics, étaient embrasées, et une large crinière de feu recouvrait son échine. Tout en lui n’était qu’ombre et flammes…

Irwyn eut alors la mauvaise idée de souffler une nouvelle bourrasque d’Air que le Dragon embrasa d’un souffle ardent, et renvoya contre lui. Les flammes brillèrent dans les larges yeux du Dragon qui sentait déjà son corps se désagréger sous la chaleur intense du souffle ennemi, quand, soudain, il se sentit projeter violemment vers le sol par l’impact du corps d’un autre Dragon. Il y eut un rugissement de flammes derrière lui, et il ne prit conscience qu’il était en vie qu’en sentant les griffes massives d’un autre Dragon le soutenir et le guider dans son vol.

Derrière lui, Aesmir, Dragonne du Feu, venait de le sauver d’une mort certaine, et volait à ses côtés en évitant ses anciens frères. Irwyn émit un léger rire, puis se dégagea de l’étreinte de la Dragonne pour voler par lui-même, et la suivit dans sa course. Derrière eux, le Dragon à la crinière de feu les avait pris en chasse, visiblement courroucé, et Aesmir semblait vouloir tirer son compagnon de ce mauvais pas. Irwyn lui adressa un regard visiblement gêné, puis grogna ce qui ressemblait à un « merci » qui fit rire la Dragonne.

- Mettez-vous à l’abri. Je ne crains pas les flammes, au contraire, elles amplifient mon pouvoir. Je me battrai à coups de griffes et de queue contre notre poursuivant. Mais vous et votre peuple avez surestimé vos forces. Les flammes de la Tribu du Feu sont mortelles pour vous. Si vous ne voulez pas être tous tués ici, retournez sur l’Orkhan, vous et votre peuple, et trouvez un autre moyen de franchir ces portes. Zane saura quoi faire, rugit Aesmir en crachant une salve de flammes contre un ennemi.

- Hors de question ! Nous savions tous que nous ne ressortirions pas vivants de cette bataille. L’Orkhan s’est arrêté. Les assauts de nos ennemis sont trop violents. Notre Tribu doit servir de leurre, et permettre à nos alliés de franchir ces portes. Nous sommes ici pour gagner du temps, pas pour vaincre à tout prix. La prêtresse a juré à notre Tribu qu’elle tuerait son propre ami s’il devait en être ainsi. Sa foi et son courage sont notre force, et pour qu’elle mène à bien sa tâche, nous nous battrons. Notre Tribu est fière, et jadis nos frères ont voulu montrer aux humains que les Dragons étaient un peuple admirable et courageux, capable d’aimer et de protéger. Cette image doit rester gravée dans l’Histoire, afin que les hommes vivent un jour en paix avec les Dragons, et que les erreurs du passé soient pardonnées…

- Alors vous avez choisi de vous sacrifier, souffla Aesmir.

- Quand mon corps se changera en pierre, mon sourire sera pour vous. Vous êtes la seule Flamme que mes yeux auront pu contempler sans haine. Protégez la prêtresse, votre heure n’est pas encore venue !

Et, à ces mots, Irwyn plongea de nouveau au cœur de la bataille, tandis qu’Aesmir fit volte-face pour faire front à son poursuivant.

_________________
~*~ Ce forum est protégé par :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Achetez le livre sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Extrait chapitre 6 - "La bataille de la nuit éternelle"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Ne voyais-tu pas, dans mes emportements ... " {Gabriel ° Milena}
» Majorité :"la hargne, la rogne et la grogne"...
» " L'HYDROELECTRICITE EN ALSACE : une Energie durable "
» Beethova Obas"J'exprime une révolte feutrée"
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Quatrième - La légende de l'Ariangsar-
Sauter vers: