Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Dwyre d'Edonis l'Oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Les Dwyre d'Edonis l'Oubliée   Ven 13 Nov - 18:48

Les Dwyre




"Cette malédiction, ancrée dans les gênes, finit par se transmettre de générations en générations… Les plus touchés furent ceux qui vivaient dans l’Ariangsar, l’extrême nord-est, les terres de l’exil. Mais, comme si cela n’était pas suffisant, Neùri força les Dearden…ceux que vous appelez les Déchus…à s’accoupler sur Kristalia. Il engendra ainsi la première race qui n’était pas issue de Namenor : Les infâmes Dwyre, les Démons bâtards des anciennes légendes. Lui-même eut une descendance, mais j’ignore si celle-ci a perduré…"

[Livre I, Ch 5 Révélations]

~*~


Les Dwyre sont l'une des abominations engendrées par Neùri. Par l'accouplement du Dieu Sombre avec une Dearden, il engendra ainsi la race des Dwyre, ceux qu'on appellent les Démons. A l'origine, les Dwyre furent la lignée la plus pure du Dieu Sombre, sa descendance destinée à régner sur Kristalia et son nouvel Empire. Hélas, Edonis fut anéantie par les Aelundel, et les Dwyre furent massacrés. Seule la lignée des Adelric et quelques survivants purent s'échapper, attendant, rêveurs, le jour de leur vengeance.
Les Dwyre sont des êtres issus de la malédiction. Ils sont très proches des Créatures de l'Hidraz et des Dearden. L'Esprit de la Colère les domine et peut à tout moment les faire sombrer dans une folie meurtrière incontrôlée.


"Sa respiration se fit soudainement plus bruyante, hachée et tremblante tandis que son regard se perdait dans d’étranges visions. Elle avait l’air d’une bête sauvage, blessée, aculée, cherchant des yeux l’ennemi qui lui prendrait la vie, tournant la tête dans tous les sens dans des mouvements brefs et rapides. Elle ne voyait rien, rien d’autre que le néant. Elle n’entendait rien, rien d’autre que…Sa voix…qui lui parlait.
Non, non, il était furieux ! Il hurlait contre elle !
Elle plaqua ses mains sur ses oreilles et se roula en boule, mais elle continuait de l’entendre. Il vomissait des flots de paroles haineuses contre elle, des paroles qui lui glacèrent le sang. Prise d’une panique folle, elle se balançait d’avant en arrière en fermant les yeux, sa respiration s’accélérant, s’affolant, si bien qu’elle avait l’impression de suffoquer.
Cela l’irritait. Il voulait la punir, continuer de la faire souffrir. Elle avait péché, elle devait expier, demander pardon. Une violente douleur lui traversa le crâne, si bien qu’elle se mit à hurler de terreur sous le regard horrifié de Théobald. La douleur qui s’ancrait en elle était de plus en plus intense. Elle écrasait son crâne, lui tordait chacun de ses membres, la brûlait de l’intérieur, lui faisait vomir son sang, et tandis qu’elle rampait dans une agonie insoutenable elle sentait encore le poids de sa faute dans les cris inhumains de son maître."

[Livre III, Ch 2 Crise , les effets de la malédiction, proches de ceux de l'Esprit de la Colère]


Leurs corps est massif, leurs muscles saillants, ils possèdent tous des cheveux couleur argent et des yeux couleur grenat. A l'âge adulte, ils développent des ailes décharnées leur permettant de voler. Mais leur esprit est alors entièrement ouvert à la malédiction, et le Dieu Sombre lui-même guide leurs actes vers la destruction.
Etres de colère et de rancoeur, ils ne jurent que par la pureté de la lignée du Dieu Sombre, et attendent patiemment que l'héritier d'Edonis retrouve le chemin de leur nécropole abandonnée, ravive la flamme de la Cité, et rappelle à lui les survivants du massacre, afin que leur vengeance puisse enfin s'abattre sur la terre impie et souillée de l'Empire et de l'humanité.

~*~


Si vous incarnez un Dwyre, vous aurez pour mission d'aider la prêtresse du Dieu Sombre et ses fidèles à accomplir les moindres rituels pouvant rappeler l'héritier d'Edonis et le Dieu Sombre sur Isaia. Vous vous dérobez aux yeux des Aelundel que vous craignez, mais vous ne vivez que pour chérir votre vengeance contre eux.
Si vous êtes un enfant, vos caractéristiques physiques sont libres.
Si vous êtes un adulte, vous devez posséder des cheveux argent et des yeux couleur rubis. Vous aurez, en plus, une jolie paire d'ailes squelettiques !

Vous bénéficiez alors de :
- la capacité de voler, si vous êtes adulte
- une réputation négative, si vous êtes adulte, car vous inspirez la crainte et la méfiance à cause de votre apparence, même camouflée.
- La magie noire et la nécromancie de façon innée.
- une vision nocturne


En revanche vous :
- Craignez la lumière, et pouvez mourir si vous êtes touchés par la luminomancie.
- Pouvez à tout moment sombrer et devenir une Créature de l'Hidraz, car vous êtes possédé par l'Esprit de la Colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Les Dwyre d'Edonis l'Oubliée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» Un anniversaire oublié [Privé]
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: ~ Entrez dans l'autre sphère ~ :: Les races-
Sauter vers: