Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait chapitre 2 - La mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Extrait chapitre 2 - La mission   Mar 17 Nov - 12:16

Chapitre 2


La mission


Ils étaient là, tout proche.

Florian les avait sentis.

Il ne saurait se tromper. Cette brume n’était pas naturelle.

Ils étaient en danger !

A peine s’était-il élancé vers la prêtresse que quelque chose vint siffler dans le vent et se logea dans le sol enneigé près de lui. Florian tourna le regard vers l’objet qui venait de l’effleurer.

Une flèche !

- Embuscade ! Nous sommes attaqués ! Protégez la prêtresse ! Tirez vos lames ! Hurla-t-il en dégainant ses deux dagues.

A peine avait-il prononcé ces quelques mots qu’une dizaine d’humanoïdes à la peau verte, en armure métallique, armés de gourdins et de haches, se jetèrent sur les mercenaires pris au dépourvu. D’autres monstres semblables, armés d’arcs et de flèches, se tenaient au sommet de la montagne, et abattaient les soldats un par un.

- Des Derakt ! Des Derakt ! L’armée de Hrothmund est ici ! Crièrent quelques soldats.

- Les archers ! Neutralisez les archers ! Hurlait Florian en courant avec une célérité incroyable vers les rangs ennemis.

Ash était perdu. Les corps de ses camarades tombaient tour à tour près de lui. Il entendait des râles, des cris de souffrance et de peur, des armes qui s’entrechoquaient...

Le sang de ses amis se déversait sur la neige jadis blanche de pureté… Il chercha du regard Adrian, mais ne le trouva pas. Etait-il mort ? Avait-il pris la fuite ? Le jeune soldat était tétanisé. Il ne savait comment réagir. Ces monstres hideux appelés Derakt le terrifiaient ! Il se sentait mal, si mal qu’il était au bord de l’évanouissement.

La sueur perlait son front et le souffle lui manquait. Ses yeux cherchaient désespérément un visage familier. C’est alors qu’il vit la prêtresse. Elle était penchée sur le corps de quelques soldats et tentaient vainement de les soigner.
C’est là qu’il apparut.

C’était la première fois qu’Ash voyait quelque chose d’aussi monstrueux. Une créature au poil noir haute de trois mètres. Elle se tenait sur ses deux pattes arrière, son ombre engloutissant les soldats qui se trouvaient autour d’elle. On eut dit une sorte de loup aux traits humains, vêtu d’une armure d’acier, et tenant entre ses mains une lourde masse de guerre. Une épaisse crinière noire descendait le long de son échine. Ses yeux brillaient d’une lueur jaune aveuglante. Ses dents et ses ongles étaient crocs et griffes, et un mince filet de bave coulait de sa gueule immense.

Ash déglutit lorsque la bête s’avança d’un pas lourd.

- Ramenez-moi la prêtresse ! Ordonna-t-il d’une voix rauque.

Il savait parler ! Cette chose était dotée d’intelligence et pouvait parler leur langue !
Ash était choqué, incapable de bouger parmi cet abîme de chair et de sang. Alors il aperçut Florian, non loin du sommet. Il était entouré de quelques vaillants mercenaires qui se battaient avec rage pour abattre les derniers archers. Ne connaissait-il donc pas la peur ? Ou alors était-ce lui qui était trop lâche pour oser se battre ? Ash n’eut pas réellement le temps d’y réfléchir, car, à peine s’était-il convaincu de faire un pas en avant pour se mettre à l’abri, qu’un Derakt fondit sur lui en hurlant. Un tel cri inhumain fit frémir le jeune garçon. Mais son désir de vivre l’emporta sur sa peur, et il dégaina rapidement sa lame pour la planter jusqu’à la garde dans l’abdomen du Derakt, faisant jaillir un sang verdâtre qui tacha ses habits blancs.

Il avait tué un de ces monstres avec la même aisance que lorsqu’il avait vaincu le barbare d’Andora. Il retira la lame du corps du Derakt et l’examina. Son épée en lyniri, une lame précieuse qui ne s’émoussait jamais, était désormais teintée du sang d’un monstre…le sang d’un ennemi…le premier qu’il avait abattu, et certainement pas le dernier !

- Ces êtres inspirent la peur, mais ils ne sont pas plus résistants qu’un chien ! Hurla Ash pour redonner confiance à ceux qui s’enfuyaient.

Il voulut imiter Florian et se jeter tête baissée dans le combat, mais la bête qui commandait aux autres s’était jointe à la bataille. Sa masse envoyait s’écraser tous ceux qui osaient s’élancer sur son chemin. Il se dirigeait à vive allure vers la prêtresse qui brandissait vers lui son bâton de mage. Sans même réfléchir, Ash accourut, bondissant au-dessus des cadavres d’hommes et de monstres, se frayant rapidement un chemin au sein du champ de bataille pour venir s’interposer entre la bête et Zane.

- Que faites-vous ?! Fuyez ! Hurla-t-elle à son attention.

Ce qu’il faisait ? Il n’en avait aucune idée. Il suivait aveuglément son instinct. Il ne comprenait pas son geste et regardait l’immense créature se rapprocher d’eux en grognant, fendant l’air de sa masse qui menaçait à présent de s’abattre sur eux. Machinalement, ses doigts vinrent s’accrocher à son pendentif et en actionnèrent le mécanisme. La masse heurta violemment la protection sphérique qui venait de se créer autour d’eux. Le choc fut si grand que la bête dût reculer de plusieurs pas, poussant un hurlement de fureur.

- Un pendentif-bouclier ! S’exclama la prêtresse.

Ash n’en revenait pas lui-même. Il n’avait jamais su ce qu’était cet objet que lui avait donné l’examinateur. Mais, au moins, il n’avait pas menti : ce pendentif lui avait bel et bien sauvé la vie ! Cependant, le choc fut tel que le bouclier finit par se dissiper, et ils furent de nouveau vulnérables aux assauts de l’hideuse créature.

- Courez, je vais l’occuper ! C’est après vous qu’il en a ! Rejoignez l’homme aux habits noirs, là-haut, il vous protégera !

Il ne savait pas non plus pourquoi il avait crié cela, ni pourquoi il agissait ainsi. Zane lui avait obéi. Elle courrait, manquant de trébucher sur les corps qui jonchaient le sol, haletante, ses yeux reflétant une peur qu’elle ne parvenait à dissimuler. Cette vision éveilla de bien douloureux souvenirs, enfouis au plus profond de l’inconscient d’Ash. Pendant une fraction de secondes, la silhouette de Zane s’était transformée en celle d’une femme plus âgée, aux mêmes cheveux noirs, courant, fuyant à en perdre haleine, prisonnière des flammes, hurlant de terreur…

Ash secoua vivement la tête, des larmes de fureur perlant ses yeux sans qu’il n’en comprenne la raison.

Il ne voulait pas se souvenir. Il ne pouvait pas.

La bête avait repris ses esprits et fixait avec haine le jeune mercenaire qui avait osé se dresser contre lui. Bien qu’il était lui aussi terrifié, Ash sentait que la colère et le désir de venger ses frères d’armes était bien plus puissant que toute la peur qui l’animait à présent. Une profonde envie de destruction s’ancra en lui, et son visage s’assombrit alors qu’il soutenait le regard féroce de Hrothmund.

- Sais-tu bien qui je suis, humain ? Je suis Hrothmund ! Je suis un général de l’Empire ! Aboya-t-il comme s’il s’attendait à ce que cette phrase ait un impact sur Ash.

- Et moi je suis Ash Adelric ! Et j’ai décidé de suivre la voie de mon père ! Si tu veux t’en prendre à Zane, je te tuerai ! Hurla-t-il.

La réaction du jeune mercenaire avait surpris la bête. Ou peut-être était-ce quelque chose qu’il avait dit ? Hrothmund riait. Il riait aux éclats. Un rire dément et moqueur… Ash, quant à lui, avait perdu son calme et sa nonchalance habituelle. Ses mains serraient le manche de son épée, et tout son corps tremblait de peur et de rage. Il était perdu, incapable de se maîtriser. Ses émotions le dépassaient complètement !

- Arundel Adelric ! Ha ! Je reconnais là son épée ! Je ne t’empêcherai pas de suivre la même voie que lui, mais tu le regretteras bien assez vite, dit-il en posant les yeux sur la lame d’Ash, et si tu es ici c’est que tu cherches son assassin, n’est-ce pas ? Questionna la bête en soufflant son haleine fauve au visage d’Ash.

Ash fut frappé de stupeur. Le nom de son père, sorti des lèvres de cette bête hideuse, faisait vibrer chaque fibre de son être sous le poids de la colère qui grondait en lui.

Il le haïssait.

Il se moquait de lui, de son père.

Il savait. Il connaissait son passé.

Assassin ? Alors c’était vrai…son père avait été…

Un sentiment de fureur emplit Ash tandis qu’il foudroyait Hrothmund du regard. C’était peut-être lui la cause de ses malheurs ! Pouvait-il le tuer ? Pouvait-il abattre un monstre tel que Hrothmund ? Il n’eut pas réellement le temps d’engager le combat, car, en voyant que la prêtresse avait atteins le sommet, et que tous les Derakt avaient été abattus, Hrothmund s’éloigna rapidement d’Ash pour passer de nouveau à l’offensive.

Il n’y avait que très peu de survivants, et seul Florian demeurait en état de se battre. Il avait vu Hrothmund passer à l’assaut et s’était dirigé vers la prêtresse. Mais, le temps qu’il arrive au sommet, Hrothmund avait déjà tendu sa main pour saisir le frêle corps de la prêtresse entre ses griffes. Celle-ci recula, cherchant à fuir son adversaire, mais ses pieds glissèrent et elle perdit l’équilibre.

Les griffes de Hrothmund se refermèrent dans le vide tandis que la prêtresse commençait une longue chute dans le néant.

...

_________________
~*~ Ce forum est protégé par :
http://www.copyrightfrance.com/phtml/p_logo1.php
Achetez le livre sur : http://www.simpleedition.com/index.php?main_page=product_info&cPath=22&products_id=383~*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Extrait chapitre 2 - La mission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Premier - La légende des Terres Libres-
Sauter vers: