Les Chroniques d'Isaia

Bienvenue dans le monde des rêves, ami voyageur ! Tu découvriras ici l'univers d'Isaia, ses légendes, ses maléfices, ses héros de guerre et ses créatures mystiques. Deviens à ton tour un héros d'Isaia en pénétrant dans le JDR basé sur le roman!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait chapitre 3 - Féérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tisseur de Rêves
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 184

Feuille de personnage
Race: Administratorus Rex
Classe: Ecrivain
Réputation:

MessageSujet: Extrait chapitre 3 - Féérie   Mar 17 Nov - 12:24

Chapitre 3


[center]Féerie

A l’aube, il s’était dirigé vers un petit jardin de fleurs aux pétales blanches étoilées. Plusieurs portes en fer forgé étaient couvertes de plantes grimpantes, de fuchsias roses et de glycines mauves. Les couleurs des arbres se mélangeaient à celles des fleurs, et un parfum enivrant accompagnait le doux chant des oiseaux et des cascades que l’on entendait au loin.

En le traversant, il trouva l’escalier de pierre dont leur hôte avait parlé : immense et royal, se dressant parmi les plantes, bordé d’innombrables céramiques contenant des bouquets de fleurs fraîchement cueillies ; il menait indéniablement vers les bâtiments royaux et les jardins sacrés. Florian l’emprunta avec humilité, et promena son regard sur les ombres courantes. Derrière lui, la jungle de la Cité Basse s’étendait, avec ses ruisseaux et ses fleurs, mais, face à lui, la civilisation eldarienne trônait avec grandeur, élevant ses murs de lyniri et ses colonnes de pierre, ses escaliers majestueux et ses gravures runiques.

L’immense porte de la Tour Céleste était fermée, mais elle était déjà un trésor en soi : forgée dans le métal lunaire, incrustée de pierreries et de gravures, sculptée pour y laisser apparaître les silhouettes de célèbres dirigeants Eldariens… Tout autour avait été déposés quelques gerbes d’hibiscus, ainsi qu’un blason brodé représentant un arbre, symbole de force et de longévité.

Florian contourna l’édifice pour pénétrer dans les jardins. Plusieurs allées de camélias s’étendaient devant lui, menant à une ronde de colonnes qui se dressaient près d’une cascade se jetant du haut des rochers vers le lac de la Cité Basse. Le sol était recouvert de mousse, et bordé de parterres de cailloux colorés formant d’innombrables sillons géométriques et esthétiques. Plusieurs statues symboliques s’érigeaient en vestige sacré dans chacune des allées. Quelques elfes vêtues de robes bleues pinçaient les cordes d’un large instrument décoratif, et d’autres dansaient tout autour d’une jeune humaine qui contemplait, rêveuse, les bancs d’azalées roses, bercée par le chant de l’eau et la douce fraîcheur des lieux.
Zane était assise au beau milieu de la flore, vêtue d’une robe de velours rouge aux longues manches évasées et lacée dans le dos. Une jeune elfe s’amusait à lui coiffer les cheveux, tressant de ses doigts fins quelques mèches noires.

Il s’approcha alors d’elle et la salua. Elle l’accueillit le sourire aux lèvres. Elle était décidemment emplie d’une vitalité admirable, et extrêmement paradoxale dans sa situation.

- Aldaron a dit qu’il voulait nous faire un présent, annonça-t-elle.

- Oui, je sais. Il m’a bien gentiment proposé de reforger mes lames afin qu’elles ne s’émoussent pas, répondit Florian.

A ces mots, Aldaron apparut, une couronne d’hibiscus posé sur ses cheveux, et vint rejoindre ses hôtes. Aussitôt, les instruments se turent, et les elfes se retirèrent respectueusement en saluant Aldaron. Celui-ci portait les mêmes vêtements que la nuit dernière. Il avait attaché dans son dos un carquois en cuir où était gravé l’Arbre de Vaël, rempli de flèches de bois et de métal, ainsi qu’un arc long en bois dont les formes élégantes témoignaient de la qualité de l’ouvrage. Deux épées longues gravées de runes elfiques étaient rangées dans des fourreaux de cuir accrochés à sa ceinture.

Il tenait entre ses mains un sceptre au bout duquel brillait une perle aux éclats flamboyants. Des runes magiques y étaient gravées. Il s’installa en face de Zane et lui remit le sceptre en inclinant la tête.

- Acceptez Estrela, le sceptre des prêtres de notre Dieu, Vaël. Cela nous ferait honneur que vous l’utilisiez dans votre noble quête.

Zane ne put s’empêche de rougir. Un tel présent, pour elle ? Elle ne s’en sentait pas digne, mais refuser aurait été une insulte. Elle le prit délicatement et le posa sur ses genoux en souriant. Elle en contempla les runes gravées, et reconnut là les idéogrammes de Magna Agnaesia. Les Eldariens maîtrisaient l’art de la symbolomancie, l’art d’enfermer le Magna dans des symboles, afin d’influer sur la magie. C’était un art qu’elle connaissait très peu, et ne maîtrisait pas encore. Tout ce qu’elle savait, c’était que ce sortilège, incrusté dans le sceptre, lui permettrait très certainement d’amplifier ses pouvoirs.

...

_________________
~*~ Ce forum est protégé par :
http://www.copyrightfrance.com/phtml/p_logo1.php
Achetez le livre sur : http://www.simpleedition.com/index.php?main_page=product_info&cPath=22&products_id=383~*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-isaia.my-rpg.com
 
Extrait chapitre 3 - Féérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Isaia :: Libre Consultation :: Livre Premier - La légende des Terres Libres-
Sauter vers: